On s’encule et basta